Actualités

Natura 2000 : Un rapport pointe les nécessaires évolutions

Le rapport rédigé par le conseil général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD) et le conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) concernant le dispositif Natura 2000 vient d’être rendu public.

Il pointe les nécessaires évolutions de cette politique pour éviter son enlisement et pour réussir à atteindre les objectifs de préservation de la biodiversité.

Ce rapport propose des évolutions en matière de gouvernance. Il s’agit, d’une part d’assurer un meilleur portage politique et interministériel de cette politique et, d’autre part, d’améliorer la gouvernance avec les parties prenantes tant au niveau national que régional et local.

Les inspecteurs du CGEDD et du CGAAER insistent aussi sur la nécessité de maintenir l’animation locale sur les sites Natura 2000 qui permet d’expliquer la démarche aux acteurs concernés (élus, socio-professionnels, population) et d’engager une dynamique pour la préservation et la restauration des habitats et espèces d’intérêt communautaire.

Ils proposent aussi de créer une base de données pour les projets autorisés affectant les sites Natura 2000 et un programme de surveillance de ces habitats et espèces afin d’évaluer les résultats de cette politique à différentes échelles notamment locales.

Ils soulignent les besoins de financements et d’optimisation des dispositifs associés.

Ce rapport contient aussi d’autres propositions. FNE a été auditionnée par cette mission avec l’association Humanité & Biodiversité. La fédération a porté des propositions face au manque d’efficacité du dispositif Natura 2000 même s’il a permis quelques réussites.

En effet, la deuxième évaluation de l’état de conservation des habitats et espèces d’intérêt communautaire sur l’ensemble du territoire a montré que les tendances restent mauvaises même si elles sont légèrement meilleures dans les sites Natura 2000. Au niveau européen, cette évaluation conclut aux mêmes résultats, les pratiques agricoles constituant la première pression pour les habitats naturels et les oiseaux.

FNE espère que le Ministère en charge de l’environnement prendra les mesures qui s’imposent suite à ce rapport pour inverser la tendance de dégradation de la biodiversité. Enfin, FNE estime qu’il n’est pas nécessaire de modifier les directives européennes dites « Oiseaux » et « Habitats-Faune-flore » dont est issu Natura 2000.

 

 

Photo : Maxime Paquin

Par fne-writer
Le mardi 16 février 2016
Je relaie J'agis Je donne