Actualités

Ce que des ONG proposent à l’UE pour remettre de l’ordre dans l’industrie du textile

France Nature Environnement milite avec une coalition de 65 ONG pour proposer à la Commission européenne, une stratégie globale sur le textile. Au moment où l’UE se remet en question à travers le Green Deal, sur l’avenir de la filière textile, des ONG apportent leurs visions. Entre les impacts environnementaux, l’iniquité sociale, les pratiques commerciales douteuses ou les appels à la surconsommation, le secteur textile parait être un archétype de l’industrie mondialisée de consommation de masse, dont les limites se font d’autant plus sentir à l’heure de la pandémie du coronavirus.

La mode, une des industries les plus polluantes au monde

86€ : c’est le salaire mensuel d’un ouvrier du secteur textile au Bangladesh, tels que ceux travaillant au Rana Plaza. Un atelier de confection à Dahka, dont l’effondrement a fait plus de 1 000 morts, il y a 7 ans jour pour jour. Et pendant ce temps, on estime que le gaspillage mondial de vêtements toujours en état d’être portés représenterait un coût de 395 milliards annuel d'euro.

Depuis plusieurs décennies, l’industrie de la mode est régulièrement dénoncée comme cadre de violation des Droits de l’Homme, d’exploitation de la misère et de rupture d’égalité dans le rapport commercial. Plus récemment, son empreinte écologique a aussi fait l’objet d’une massive prise de conscience : entre le gaspillage des ressources provoqué par la surconsommation, la pollution générée à tous les niveaux de production puis par les kilomètres parcourus avant d’arriver en boutique, l’industrie textile fait partie des industries les plus polluantes de la planète (pour plus d’informations, voir nos publications sur le sujet).

65 ONG proposent un nouveau modèle

Les enjeux sont tels que l’Europe, dans son « GREEN DEAL »  cite expressément le textile comme l’un des secteurs sur lesquels agir en priorité, et la Commission européenne commence à se saisir du sujet. 65 ONG de tous bords, défense de l’environnement, des droits humains, du commerce équitable et de la transparence, ont pris les devants en se rassemblant afin de construire ensemble une vision commune.

France Nature Environnement ainsi que des associations telles que  4D, Max Havelaar, WECF France, Zero Waste ont présenté jeudi 23 avril 2020, à la Commission Européenne leur stratégie complète, proposant réglementations et actions à adopter afin de bâtir une industrie respectueuse et durable.

La stratégie en question

La coalition d’ONG demande à la Commission européenne, aux eurodéputés et aux gouvernements des Etats membres de l'UE de soutenir cette stratégie, premier pas vers une réforme profonde et durable du modèle de l’industrie textile actuelle.

La série de mesures proposées, réglementaires ou non, vise le devoir de vigilance des entreprises (connaitre et être responsable de l’intégralité de la chaine d’approvisionnement), le renforcement des règles environnementales et des obligations en matière de pratiques commerciales, ou encore le soutien à la gouvernance des pays producteurs.

Cette démarche est déjà soutenue par certains députés européens, à l’instar de Delara BURKHARDT (Allemagne), Heidi HAUTALA (Finlande), Présidente du groupe de travail sur la conduite responsable des entreprises et Helmut SCHOLZ (Allemagne).

Nous souhaitons mettre un terme à ces pratiques d'un autre temps, pour laisser place à des filières plus équitables et bien moins impactantes d'un point de vue environnemental. Vous aussi, vous pouvez nous aider à changer les choses, en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

Tweeter

Partager sur Facebook

 

 

Par FNE
Le jeudi 30 avril 2020
Je relaie J'agis Je donne