Chemin de traverse

Moi moche et succulent : réduisez en purée le gaspillage alimentaire

La #MissionAlimentation de France Nature Environnement, c'est 10 semaines de défis pour réduire l'impact environnemental de notre assiette. Ce vendredi 6 septembre 2019, nos très chers agents de l'alimentation durable ont reçu dans leur boîte mail le premier round de défis maison. Nom de code de ce mailing : Moi, moche et succulent.

Le grand moche et méchant de la semaine se nomme...

Cette semaine, France Nature Environnement vous propose de combattre un grand moche et méchant à la fois furtif, insidieux et parfois sacrément tenace. Il se nomme… (attention, roulement de tambours)… a priori. Parce qu'a priori, vous ne jetez jamais de l'argent à la poubelle. A priori, vous ne militez pas pour une parfaite uniformité des physiques. A priori, vous savez faire la différence entre les termes « de préférence » et « ne pas ». A priori, vous êtes donc à mille lieux de gaspiller de la nourriture. Banana ! Seriez-vous victime de méchants a priori ? Découvrez-le dans la #MissionAlimentation de la semaine. Débusquez votre gaspillage alimentaire avant de le réduire en rondelle. De juteuses économies à la clef.

Pourquoi lutter contre le gaspillage alimentaire ?

On vous sent un brin sceptique. Vous partez en mission pour sauver la planète à coup de fourchette, et pour commencer, France Nature Environnement vous propose de trouver des lingots d'or dans vos poubelles. Mensonge ? Trahison ? Bien au contraire. Ratatiner le gaspillage est le premier pas de toutes démarches écologiques. Observez un peu.

28 % des terres agricoles sont aujourd'hui cultivées pour alimenter la benne à ordure. Oui. 28 % de terres parfois labourées, irriguées, pesticidées pourraient redevenir des espaces naturels. Ce sont également des millions d'animaux abattus pour rien, 9000 km parcourus par votre yaourt à la fraise pour finir, quasi intact, dans une décharge. Si le gaspillage alimentaire était un pays, ce serait le 3ème plus grand émetteur de gaz à effet de serre. Méga méchant pour l'environnement.

Alors non, ce n'est pas seulement du fait des consommateurs. Le gaspillage alimentaire se niche à tous les étages, du champ à l'assiette en passant par le transport, l'entrepôt, l'usine ou encore le supermarché. En cumulant le tout, un tiers des aliments produits sur la planète ne finissent pas dans un estomac, mais à la poubelle, alors qu'une personne sur neuf souffre de sous-alimentation dans le monde. Le scandale est environnemental, éthique mais aussi économique. Sur toute la chaîne, le coût de ce gaspillage représente 240€ par an et par français d’après l’ADEME. Peut-être moins qu'un lingot d'or mais tout de même un coquet trésor.

Level 1 : semaine de Stuart, un brin flemmarde

1/ Cette semaine, consacrez à ce trésor une poubelle dédiée. À vous de choisir votre contenant, le tout est d'y mettre tous les aliments que vous jetez. Complétez ce dispositif high tech par un stylo et un papier pour noter la source de vos gaspillages : parfait pour les déceler avant de les mettre en purée. En moyenne, un français gaspille près de 20 kg de nourriture par an, soit 384 g par semaine. Et vous ?

2ème action ultra simple : savoir qu'avec la mention « à consommer de préférence avant le... » vous pouvez, sans risque pour votre santé, le manger après. Des semaines pour les yaourts et fromages, des mois pour les biscuits, chocolat et de nombreux condiments et des années après pour les pâtes, riz, céréales, farine, vinaigre, miel, conserves non abimées… Déterminée de façon peu scientifique, cette date de péremption vient garantir les « qualités gustatives et esthétiques » du produit. Fiez-vous plutôt à vos yeux, votre nez et vos papilles : résolument plus fiables.

Action 3 : téléchargez une appli antigaspi. France Nature Environnement a repéré Too Good To Go, pour des paniers surprises AntiGaspi de 3 ou 4 euros, Zéro Gâchis qui traquent les promos proches des dates limites ou Optimiam pour des invendus à prix cassés.

Level 2 : Tel Bob, vous êtes assez motiv' cette semaine

4/ Prêt.e à aller plus loin ? Mettez fin aux délits de faciès. Une pomme reposée dans le rayon pour quelques tâches, une courgette évitée car jugée trop petite, une boîte de céréales reniée à cause d'un bout du carton déchiré ou encore une tomate jetée entière alors qu'un seul huitième était flétri. Cette semaine, devenez minion, accueillez a minima un moche dans votre panier et découpez les seuls parties immangeables avant de vous régaler.

L'étape 5 est plus personnelle, il va falloir arrêter d'avoir les yeux plus gros que le ventre. Pour cela, mangez avant de faire les courses, vous éviterez le caddie qui déborde parce que votre bidon crie Bananaaaaa. Mettez également dans votre assiette 20 % de quantité en moins que ce que vous susurre votre appétit : promis, si votre faim n'est pas comblée, vous pourrez vous resservir.

6/ Quelle lancée ! Il est désormais temps de remonter vos manches pour... ranger. Explorez les tréfonds de vos placards. Règle d’or de ce rangement : premier arrivé, premier parti. Les aliments qui périment bientôt sont devant, à portée de mains et de regard. Pensez également à adapter la place des aliments à la température du frigo. France Nature Environnement vous propose pour cela un joli dessin.

Rangement d'un frigo pour bien conserver les aliments

Level 3 : Moi, c'est Kevin, je vais faire une semaine de winner

Youhouh, vous êtes parti.e pour une semaine de winner antigaspi. La 7ème étape va vous demander du muscle au cerveau. Car cette semaine, avant vos courses, vous allez programmer vos repas pour acheter la juste quantité. N'oubliez pas dans ce semainier d'intégrer les jours de flemme et quelques repas pour finir les restes. Une fois le programme bien établi, vous y verrez bien plus clair dans vos courses et pourrez résister aux tentations.

Vous allez être fanes de la 8ème étape. Oui, fanes avec un E, comme le nom de ces feuilles vertes qui dépassent des carottes, des radis, betteraves. Attention, révélation : elles se mangent ! Pour certain·es c'est une évidence, mais nous sommes sûrs que l'info sera une découverte pour un grand nombre. Alors pour cette semaine au top, cuisinez des fanes en testant une des nombreuses recettes présentes sur le web.

9/ Vous avez découvert les fanes de radis sous forme de gratin ou de risotto en testant les recettes de 750g.com ? Dans votre semaine de winner, testez en une d'épluchures de légumes (bio, car les pesticides s'y concentrent). Quel va être votre essai de la semaine ? Des chips d'épluchures de patates, un tempura d'épluchures de courgettes ou un caviar d'épluchures de carottes ? Les livres et blogs de recettes ne manquent pas, nous on aime bien La petite cuisine de Nat ou Save Eat.

50 idées à piocher dans l'article de la semaine

Des bonnes idées contre le gaspillage alimentaire, France Nature Environnement en recèle des tonnes. Piochez-en de nouvelles dans notre article 50 idées pour réduire son gaspillage alimentaire.

THE question de la semaine

Selon l'ADEME, une baguette jetée, c'est l'équivalent d'une baignoire pleine d'eau gaspillée (pour info, avec un 1 kilo de bœuf on passe à 70 baignoires). Ce gâchis scandalise les équipes de France Nature Environnement. À notre place, comment réagiriez-vous quand notre coloc/chéri·e/marmot ose jeter une baguette entière à la poubelle ?

 

 

THE résultats : vous aimez nous faire bosser ?

Comment, dans notre équipe, convaincre un légumophobe qui n'engloutit que de la nourriture industrielle et suremballée de manger plus "durable" ? C’est ce que vous nous demandions la semaine dernière et… vous aimez nous faire bosser ! La méthode forte « se la jouer Cauchemar en cuisine » n’a pas su convaincre : elle réunit seulement 17% des voix. L’appel à son âme rebelle « t’es une victime du marketing » a raisonnablement joué son rôle rassemblant pile poil 33 % des votants. Mais vous nous avez épaté en étant une écrasante majorité (50% si vous suivez bien) à prôner la solidarité inter-équipe : nous allons donc devoir organiser une garde partagée de repas pour le nourrir convenablement chaque midi. Sincères remerciements de sa part. Nous, on organise les plannings.

Cette chouette #MissionAlimentation est soutenue financièrement par l’ADEME et bénéficie d'un partenariat d'image de 750g.com : merci pour cet appui chers partenaires ! Bravo également à la talentueuse Marion Jouffroy pour les dessins.

Vous aimeriez vous aussi participer à la #MissionAlimentation ? Pour cela, une seule méthode : signer le manifeste par ici.

Par FNE
Le lundi 09 septembre 2019
Je relaie J'agis Je donne